Votre site explicatif de votre menuiserie

Comment tout savoir sur Vos travaux en menuiserie

Les travaux en menuiserie sont inévitables, que ce soit en nouvelle construction ou en rénovation !

En effet, qu’il s’agit d’une installation de porte, construction d’escalier ou encore un changement de fenêtre,

chaque propriétaire peut avoir besoin de travaux de menuiserie.

Il est donc mieux de disposer des meilleurs conseils et savoir comment s’y prendre pour tous vos travaux en menuiserie.

Étape indispensable du second œuvre, la menuiserie intérieure vient finaliser un chantier de construction.

En effet, elle a pour principe de réaliser la structure intérieure d’un bâti et constitue la fabrication et la pose de portes intérieures.

Elle va permettre également la circulation via la fabrication et la pose d’escaliers.

Enfin, la menuiserie intérieure comprend également les différents aménagements intérieurs : placards, étagères, dressings, et autres rangements, meubles de salles de bain, mezzanines, parquets etc.

La menuiserie de la porte intérieure

Premier rempart de votre maison, les portes sont destinées à structurer votre intérieur en séparant les espaces.

Il existe divers types d’ouvertures de portes selon la configuration de votre intérieur.

Le choix d’une porte intérieure va dépendre de son aspect esthétique, mais doit également considérer certains

critères techniques en termes de gestion d’aménagement et d’isolation thermique et acoustique.

Tout d’abord, vous devez donc choisir vos portes intérieures en fonction des pièces auxquelles elles vont être destinées.

En effet, vous choisirez des portes présentant des propriétés différentes en fonction de la pièce : chambre, salon ou cuisine.

Ainsi, une porte qui sera installée pour séparer le garage du reste de la maison devra disposer de bonnes performances en termes d’isolation thermique.

Pour une pièce plus bruyante, on privilégiera les qualités d’isolation acoustique.

Vous trouverez différents types d’ouvertures de portes intérieures sur le marché :
• Les portes battantes ou blocs portes : Elles sont les plus répandues en matière d’ouvrage intérieur. Son ouverture se fait d’un côté seulement, et est toujours pratique et rapide.
• Les portes coulissantes : Elles vous permettront de gagner de l’espace et apporteront une touche raffinée à votre intérieur.
• Les portes pivotantes : Ces types de portes sont très esthétiques et se fondent dans le décor de votre maison.
• Les portes pliantes ou accordéon permettent également un gain de place mais sont peu esthétiques.
Pensez également à l’espace que va délimiter votre porte lorsque vous faites son choix.
– Les pièces d’intimité :
Pour les chambres, les salles de bain ou les toilettes, il est généralement préférable de choisir pour des modèles opaques afin de préserver l’intimité.

Il en est de même, pour une chambre d’enfant, vous pouvez aussi choisir une porte opaque et acoustique.

Cela garantira le calme dans la pièce.
– Les pièces en enfilade :
Pour les pièces comme le salon, la cuisine ou la salle à manger, les portes vitrées garantiront une luminosité optimale et permettront d’agrandir l’espace.
– Les pièces collées à un espace non chauffé :
Il s’agit des pièces accolées à un garage ou à une cave par exemple.

Il sera avantageux de miser sur une porte isothermique qui conservera la chaleur de votre intérieur et évitera les déperditions d’énergies.

Les ouvrages mezzanine : les escaliers
Les escaliers font partie des grands œuvres de la menuiserie intérieure. Afin de bien poser une mezzanine, il est important de tenir en compte les accès.

Qu’elles soient classiques ou plus sophistiquées, ces accès vont se faire à l’aide d’un escalier ou encore à l’aide d’une échelle ajustée en taille et en poids.

L’escalier d’une mezzanine doit donc répondre à des normes bien définies afin qu’il puisse assurer la sécurité de ses utilisateurs.

Son côté design doit être en phase avec votre mezzanine tout entière.

Quel modèle d’escalier à choisir ?

Votre choix d’escalier dépend tout d’abord du type de mezzanine que vous avez choisi.

Vous trouverez dans les magasins de bricolage plusieurs types d’escaliers pour mezzanine.

Ces escaliers bien particuliers sont proposés en kit ou alors déjà montés pour être posés facilement.

Dans le deuxième cas, l’escalier est fourni avec une notice explicative très précise pour réussir une bonne installation.

Si vous avez une mezzanine simple ou appelée parfois « plateforme mezzanine », vous pourrez opter pour un escalier droit ou ¼ tournant en fonction de la largeur d’ouverture d’entrée de votre mezzanine.

Ces escaliers sont beaucoup moins chers.

De plus, ils peuvent être choisis en état brut, teinté ou personnalisé par une couleur de votre choix en fonction de votre mezzanine toute neuve. E

n prenant en compte l’espace dont vous disposez, vous pouvez également choisir un escalier pour mezzanine comportant des placards pour différents rangements.

Le côté sécurité

Un escalier est constitué de marches et d’un garde-corps rampant.

Ces deux éléments vous permettront d’accéder à un étage plus facilement.

Ils doivent donc respecter des données bien précises dans le but d’assurer une sécurité optimale à ses utilisateurs.

Selon les normes françaises, la hauteur du garde-corps doit être en moyenne 90 cm.

Celui-ci sera fixé à droite ou à gauche de la volée de marches.

La largeur de passage d’un escalier ne doit pas être inférieure à 60 cm.

La présence d’un balustre ou une main courante sera obligatoire pour assurer votre sécurité lors de la montée ou de la descente de l’escalier,

notamment si vous avez des enfants.

Il va être indispensable de favoriser des marches antidérapantes et de fixer l’escalier,

quel qu’il soit, avec des équerres universelles, si la fixation n’est pas vendue avec les accessoires lors de l’achat de votre escalier.